RD Congo : Message du Docteur Mukwege de l'hôpital de Panzi

Bukavu—14 juin 2013

Le Docteur Mukwege s’indigne d’une recrudescence de cas de viols sur des jeunes enfants au Sud Kivu. 

« Je n’ai jamais vu une telle horreur depuis 2004. Les enfants affluent à l’hôpital dans un état extrêmement critique » s’indigne Denis Mukwege, Médecin Directeur de l’Hôpital Général de Référence de Panzi.

Selon le médecin-légiste de l’hôpital, neufs enfants âgés de 1 an et demi à 12 ans, ont été violés avec une violence extrême dans la Province du Sud Kivu, respectivement dans les Territoires de Kabare et de Mwenga depuis le début du mois de mai 2013, entraînant la mort de deux jeunes filles.

« Pour chacun de ces cas, le mode opératoire est le même : les enfants sont enlevés au domicile familial, amenés en brousse puis violés et abandonnés. Deux fillettes sont décédées des suites de ces actes inhumains. Les autres ont été retrouvées avec de sérieuses lésions gynécologiques liées aux violences sexuelles subies » poursuit-il.

Les survivantes ont été référées par les hôpitaux secondaires de la Province jusqu’à Panzi où des soins de qualités sont administrés aux enfants.

La police et le Parquet de Grande Instance sont saisis de ces graves crimes. A l’heure actuelle, trois auteurs présumés sont en détention ; deux d’entre eux sont passés aux aveux, selon des sources policières.

Pour le Docteur Mukwege « des audiences foraines doivent se tenir dans les plus brefs délais pour rendre justice aux victimes, punir les criminels, et faire la lumière sur ce qui se passe derrière ces atrocités ».

Fin

Do you like this post?
Sign in with Facebook, Twitter or email.
The International Campaign to Stop Rape & Gender Violence in Conflict
1 Nicholas Street, Suite 430, Ottawa, ON K1N 7B7 Canada    Phone: +1.613.569.8400    Fax: +1.613.691.1419

Created with NationBuilder